Vendredi 19 septembre 5 19 /09 /Sep 00:00

Samedi soir nous devions sortir en dancing mon mari et moi, mais à la dernière minute il me dit ne plus avoir envie, cela me contrariai car j’avais vraiment envie d’aller danser, il le remarqua et me dit que si je voulais je pouvais y aller seule. Je lui demandais si il était sûr et me dit que oui. C’est donc en jeans et petite blouse que je pris la voiture en direction du dancing. En cours de route je m’engage dans un petit chemin tranquille m’arrête et sort du coffre un sac contenant une petite robe noire courte et fort décolletée je trouve cela tellement plus sexy et au moins je n’aurais pas les remarques de mon homme. 

robe noire 1

Arrivée au dancing, je m’installe près de la sono et prend une vodka orange, j’étais un peu tôt et regardais les gens entrer au fur et à mesure. Après disons une demi heure la boite s’était déjà bien remplie et quelques personnes déjà étaient sur la piste, je décidais de les rejoindre. Ne connaissant personne dans cette boite je dansais tranquillement dans un coin de la piste. Au fil du temps la boite était complètement full maintenant et la piste ne désemplissait pas, les corps bougeaient dans tous les sens, je pris un autre verre et retournais danser, je m’éclatais vraiment bien je n’étais plus dans mon petit coin mais au beau milieu de la piste à me trémousser, le dj passa alors quelques salsa (j’adore) et je dansais comme une folle, un homme se mis contre moi dans mon dos me pris les haches et me faisais bouger comme il se doit, bel homme, je me trémousse me retourne et commence aussi à le frotter de mes jambes, un autre se plaça derrière moi et nous voilà partis à trois dans des danses folles et sensuelles, j’aime les musiques tactiles. A la fin des salsas je retournai m’assoir bien fatiguée et bu à grande gorgées. Les deux hommes me rejoignirent me demandèrent mon prénom, mon âge, ils me dirent me trouver très belle je leur demandais leur âge, 37 pour l’un et 38 pour l’autre. Ils me demandèrent si je voulais boire quelque chose et acceptais avec plaisir une autre vodka. Nous sommes restés tous les trois la soirée au moment des slows ils m’invitèrent tour à tour, un des deux assez entreprenant n’hésitais pas à poser ses mains sur mes fesses et les serrer bien fort afin de me presser contre lui et forcément contre son sexe, mais je ne dis rien car cela ne me dérange pas. Nous avons continués à danser toute la nuit, et les verres étaient bien tombés, j’en sentis d’ailleurs l’effet car je faisais de plus en pus la folle sur la piste.

 A un moment je leur dit devoir m’absenter quelques instants, je me dirigeais vers les toilettes prise d’une envie pressante. Attendant mon tour car il y avait trois autre filles devant moi, je vis les deux hommes arriver ‘’ alors on fait la queue ?’’ me demandèrent-ils ? Oui répondis je ‘’super’’ me dirent ils. Je ne comprenais rien  (faute à l’alcool sûrement) lorsque ce fût mon tour il n’y avait personne derrière moi et m’engageait dans les toilettes, les deux hommes y entrèrent aussi, surprise je leur dit et alors ? Ils me disent vouloir me regarder uriner, je leur répond, vous êtes fou ! Et si quelqu’un entrait ? Allons juste regarder m’implorent ils et de ce fait ils m’avaient déjà faite reculer jusqu'à l’intérieur du wc, ils fermèrent la porte. Je leur dit que ce n’était pas sympa. Ils me dirent que moi je l’étais d’accepter, sur ce je remontais ma robe, baissa mon string et m’assis, je commençais à uriner jambes légèrement ouvertes pour qu’ils puissent voir, la situation m’excitais, je les regardais dans les yeux ils me souriaient en me disant que j’étais une fille super cool. Pendant ce temps tout en les fixant dans les yeux  je n’avais pas remarquée qu’ils avaient sortis leurs queues de leur pantalon, ce n’est qu’en ayant terminée mon pipi que je m’en aperçu.  ‘’ allons, tu va bien nous faire un petit calin ‘’ me demandèrent ils. Vous êtes fous ? ‘’oui ’’ et la situation, l’alcool aidant , l’envie aussi, je me relevais en leur prenant leurs queues dans mes mains et je commençais à les branler en les embrassant tour à tour, leurs bites gonflèrent en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ils avaient faits tomber ma robe et l’un avait sa main sur mes seins me les malaxant l’un après l’autre, l’autre avait sa main sur ma chatte, me caressant et me pénétrant d’un doigt, nos langues se mélangeaient, une fois l’un une fois l’autre. L’envie de les sucer me prenant (et oui je changerais plus) je m’assis et commençais à les sucer tour a à tour. Ma langue se promenant d’un prépuce à l’autre tournant autour des glands, puis je les ais pris au fond de ma gorge l’un puis l’autre, elles étaient si bonnes et bien dure, je mouillais comme une folle, les branlant de plus en plus fort ils commençaient à avoir de petits râles, l’un disait oui vas y t’es bonne alors que l’autre me  disait oui t’es une bonne petite salope et moi je continuais a les pomper de plus en plus fort je sentis un premier arriver, et il explosa d’un coup dans ma gorge je le regardait il souriait en me caressant les cheveux , et en le regardant j’avalais tout son foutre chaud ne laissant rien sortir de ma bouche pour ne pas salir ma robe, l’autre me demandas si il pouvait me prendre je lui répondit que non même traitement pour tout le monde et je lui pris la queue et le pompais en lui caressant les couilles jusqu’ à ce que lui aussi explosa dans ma gorge, de longues saccades de sperme chaud venaient s’éclater contre mon palais j’ai crue que cela allait déborder de ma bouche. J’avalais tout à nouveau en les regardant, la bouche vide je pris un papier pour me frotter la bouche, remontait ma robe et mon string et les embrassai chacun puis leur dit que j’irai bien boire un verre. Ils me dirent évidemment tu le mérites bien et te remercions pour ce bon moment, nous sortîmes des wc  il y avait une fille qui se lavait les mains qu’a-t-elle du se dire en nous voyant sortir tous les trois des toilettes en même temps, mais elle m’a quand même lancée un petit sourire.

double pipe

Nous avons dansés jusque vers les cinq heures du matin en restant tous les trois ensemble, nous nous sommes encore frôlés, nos mains se sont de temps à autre encore égarées, et repue et pompette je suis rentrée à la maison en prenant soin de me changer sur le chemin du retour. Ils m’avaient encore remerciée pour la bonne soirée et leur dit que grâce à eux elle avait été très bonne pour moi aussi.

Le lendemain mon mari me demanda si je m’étais amusée et je lui dis que ‘’oui j’ai dansée ‘’ mais que ce n’était pas la même chose sans lui.

 

Célia

Ps : en y pensant, je ne connais même pas leurs prénoms.  

Par Célia
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Lundi 24 mars 1 24 /03 /Mars 11:04

celia

 

 

19.30 heures, je suis au rendez vous, nue sous mon manteau. Mr.M a demandé à mon Maître de changer la tenue prévue. Je vois le 4x4 noir arriver et s’arrêter à ma hauteur, je n’ai plus le choix. Je monte et salue Mr.M , je m’installe sur la banquette j’ouvre mon manteau pour que Mr.M voie que je suis comme il l’avait demandé, il me demande de mettre le masque posé à coté de moi sur mes yeux car je n’ai pas à voir ou nous allons. Après une vingtaine de minutes de route la voiture s’arrête, ma portière s’ouvre et Mr.M m’invite à descendre, Il me guide et nous entrons dans une immense maison, là, dans le hall il m’ôte le masque, et me débarrasse de mon manteau, me voilà nue, il me passe alors le tablier de soubrette autour de la taille, puis attache le collier autour de mon cou, voilà tu es très belle me dit-il. Tu va prendre le plateau avec les apéritifs entrer dans le salon et les distribuer un par un à mes invités en te présentant. Je me saisis du plateau et pénètre dans un salon très vaste ou se trouve contre un mur un immense canapé ou sont assis 2 couples, en face d’eux un plus petit ou se trouve 1 couple et Mr.M et sur les cotés 2 fauteuils avec un homme dans chacun d’eux. Une grande table basse en bois au milieu. Ils portent tous des loups sur leur visages afin que je ne les reconnaisse, et sont vêtus très chic, les femmes portent de belles tenues assez sexy. Je pose mon plateau, prend un verre et le porte à une première femme, plantée devant elle jambes écartées je lui dit ‘’bonsoir, je suis Célia à votre disposition’’. Merci Célia me répond t- elle en me souriant et en passant sa main sur ma jambe. Je sers ainsi tous les invités en me présentant à chacun d’eux, tous me touchèrent, l’une un sein, l’autre une fesse, un autre passa sa main entre mes jambes. Une fois tout le monde servi, on me demanda de me mettre à genoux mains dans le dos regard bas dans un coin de la pièce.

                                                              soumise-attente.jpg

 Je m’exécute. Je les entends parler de choses diverses mais je me demande surtout ce que je vais subir au long de cette soirée. ‘’Célia’’ prend la bouteille au frigo et ressert nous un peu de ce délicieux champagne ’’ me lance Mr.M. tout de suite Monsieur. Je me lève prend la bouteille et passe chez chaque invité afin de leur remplir leur verre, arrivée chez le troisième couple en servant la femme je fît un petit faux mouvement et renversa quelques gouttes sur sa jambe, mal m’en prit ‘’ regarde ce que tu as faite petite conne, tu ne peux pas faire attention ? Dépose cette bouteille et met toi à 4 pattes sur la table’’, je me mis immédiatement sur la table et reçu deux violentes fessées. Je les entendais rire,  ‘’relève toi maintenant et continue ton service et que cela te serve de leçon ‘’ me lança t elle, je repris la bouteille et fini de remplir les verres. Mr.M me dit que j’avais soif je devais le dire et qu’avec leur autorisation il y avait au fond de la pièce un bol avec de l’eau à même le sol. Je retournai dans mon coin, mes genoux me faisaient mal dans cette position et mes fesses me piquaient suite aux deux claques reçues. Célia viens ici ! j’accourt chez Mr.M qui m’invite à mettre les invités plus à l’aise car ils commencent à avoir chaud, je me dirige vers un des hommes seuls , il  se lève, il est grand et bien bati je lui ôte ses souliers puis sa chemise, il est légèrement poilu et à un très beau torse, ensuite je lui enlève son pantalon et je sens à travers son boxer qu’il est en érection, l’homme me remercie et se rassoit, je me dirige vers un couple, j’invite la femme à se lever ce qu’elle fait , elle me caresse les seins, elle porte une longue robe ouverte sur le coté je la dégrafe et celle-ci tombe au sol, elle porte juste un string au dessous, je vais ainsi chez tout le monde les déshabiller, les caresses se perdent, pendant que je suis occupée les couples se caressent et s’embrassent, je sens l’atmosphère s’échauffer. Tout le monde est à l’aise excepté Mr.M qui ne le souhaite pas, une femme m’appelle , je la rejoint, elle défait mon tablier et me demande de sucer son mari, je m’agenouille, lui baisse le slip prend son sexe en main et me met à le sucer, il est de taille normale et je m’applique, je fais des vas et viens tandis que sa femme l’embrasse et lui caresse le torse, ca suffit s’exclame une autre viens par ici à présent et fais la même chose, me voila occupée à sucer un autre homme sa femme se met à me caresser les fesses, pendant que je m’active sur le sexe de son mari bien plus gros que le précédent, ses doigts me frôle la chatte ouvrant légèrement mes lèvres, puis reviens sur mes fesses, me les malaxant fortement, allons va chez notre amie à présent, je me dirige vers le troisième couple, m’agenouille devant l’homme et là la femme me dit, ‘’ non c’est moi que tu va lécher’’ bien Madame. 

                                                               howtodeepthroat

 Elle s’enfonce dans le fauteuil me tendant sa chatte rasée , j’écarte la ficelle du string et me met à la lécher, ma langue lui titillant le clitoris, je l’aspire, le suçote, je l’entend gémir son mari se place debout devant son visage et  lui enfonce son sexe dans la bouche  je m’occupe toujours de sa chatte pendant quelle le suce, elle se tortille de plus en plus, je m’active ma langue pénétrant dans son vagin et je la sens avoir un orgasme, de la mouille coule sur ma langue, je l’avale, elle me pousse la tête contre son con elle n veut plus, mais voilà que Mr.M lui dit d’en garder un peu pour plus tard, l’homme se rassoit le sexe droit comme un i ,tandis qu’elle essaie de reprendre ses esprits. Je demande la permission d’aller boire ce que Mr.M accepte, je vais en vitesse boire comme je peux agenouillée quelques lapées d’eau et reviens, les dames ont gardées leurs strings et culottes tandis que les hommes sont complètement nus à présent. Désirez vous vous occuper un peu de Célia ? demande Mr.M à ses invités , avec plaisir répondent ils, on me place un foulard sur les yeux et ils me demandent de me coucher sur le dos sur la table , une fois installée on me prend les poignets et les chevilles et me les attachant a la table. J’ai ensuite commencée à sentir toutes les mains se poser sur mon corps me caressant cheveux, visage, seins, chatte, toutes les parties de mon corps furent prises d’assaut, je sentais des langues sur mon con, sur mon anus, d’autres me mordillaient les seins, une autre me força la bouche , des doigts s’infiltraient dans mon intimité offerte à tous, des doigts venaient dans ma bouche un autre força mon anus, je me tortillait comme pour me défendre mais je ne pouvait et en même temps j’aimais cela, en une fois tout s’arrêta, le silence fut total, à peine quelques respirations, je sentit quelque chose de froid passer le long des mes jambes et remonter lentement passer sur ma chatte puis sur mon ventre , mes seins et ensuite mon visage. J’entendis Mr.M  dire 3 fois chacun, je ne compris pas de quoi il s’agissait jusqu’au moment ou, un claquement cingla ma poitrine, ils avaient sortis le martinet, à peine eu-je le temps d’y penser qu’un autre coup s’ abattis  sur mon sexe  et un troisième sur mon ventre, il n’y eu pas de pause, les claquement tombèrent les uns après les autres certains me faisaient mal d’autres moins, j’entendis dire ‘’elle aime ça on dirait la garce ‘’ « ‘’oui   on dirait bien ‘’ répondit une autre voix, comme par hasard des voix féminines. Après quelques minutes cela s’arrêta, je senti une larme sortir de mes yeux sous le foulard, on me détacha et me dit de me retourner et de me mettre à quatre pattes en écartant les cuisses, à peine en position le martinet me fouetta les fesses a gauche puis à droite de plus en plus fort , de temps à autre sur ma chatte, on m’ôta le foulard et je vis des larmes tomber sur la table alors que l’on me fouettait toujours, je remarquais qu’il n’y avait qu’une personne à le faire . Vous pratiquez cela à merveille Mr.M entendis je, bien rouge mais pas de marques, je compris qu’il n’y avait que Mr.M qui me fouettai, il décida d’arrêter estimant que j’avais eue ma dose. Tu peux aller te rafraîchir  me dit –il ensuite revient.   A mon retour les trois femmes étaient agenouillées en train de sucer les hommes je remarquais que ce n’étais pas leurs maris qu’elles suçaient, Mr.M me demanda de m’occuper des deux hommes seuls ils se mirent dans un canapé et je mis entre les deux commençant à les branler tous les deux, très vite il me mirent à genoux entre eux deux et pendant que je suçait l’un l’autre me léchait la chatte déjà bien trempée par l’excitation des coups de martinet ainsi que l’anus, il me mordillait le clito et un puis deux doigts entrèrent dans mon anus , j’astiquais bien le gros et long membre que j’avait en bouche, les caresses de sa langue m’excitait et sentit couler ma mouille dans sa bouche, ensuite il me retournèrent et inversèrent les rôles, je pense que les hommes avaient étés sélectionnés pour leur beauté et leur atouts masculins car leur membre étaient vraiment de belles taille, je m’activait donc sur ce gros membre en prenant soin de  lui lécher les couilles qui me semblaient bien pleine, pendant que l’autre me mordillait le clito et pénétrait également de ses doigts mon petit trou. En jetant un regard de coté je vis qu’à présent c’étaient les femmes qui étaient dans les canapés en train de se faire lécher le bonbon par les hommes à genoux. Je me dis que bientôt tout le monde  baiserait et qu’ensuite ce serai terminé, mais j’avais tout faux. Mr.M demanda à ses invités de regagner leurs places. ‘’Célia va vous servir un rafraîchissement ‘’ à peine remise de mes émotions alors que de la mouille coulait le long de ma jambe je leur resservis une coupe de champagne. La bouteille posée Mr.M arriva avec une gode qu’il fixa droit sur la table, il me demanda d’aller m’empalée  sur celui-ci et de me masturber devant tout le monde, gênée mais n’ayant le choix j’obéi, je ne me suis jamais caressée devant quelqu’un d’autre et là ils étaient neuf, je me mis accroupie sur la table et enfonça le gode dans ma chatte, je montais et descendait en me caressant le clitoris  bien tendu, les femmes riaient ‘’regardez comme ses seins ballottent ! ‘’ Lança l’une d’elle, j’avais honte, mais continuait faisant comme si je ne les entendais pas. A force de vas et viens je sentis que j’allais jouir, un terrible orgasme m’envahit et je fût prise d’un spasme violent ‘’ oh bravo Célia très belle jouissance’’ relève toi et frotte ton sexe avec tes doigts, et fais gouter à ces dames, je tendis mes doigts trempés aux femmes qui me les léchèrent.

 71.JPG

Nous allons passer à table maintenant chers amis lança Mr.M , très bonne idée. Nous quittons la pièce et nous rendons dans une immense salle à manger grande table en bois ancien ni assiettes ni couverts, rien, des chaises autour et un meuble avec pleins de paniers de fruits, des pots de glace, de la crème fraîche. Monte sur la table Célia et allonge toi bras et jambes écartées, on me remit le foulard et l’on m’attacha à nouveau en croix sur la table, je compris que j’allais leur servir de table. Effectivement quelques instants plus tard je senti toutes sortes de produits tombés sur mon corps certains coulaient la glace me faisait pousser de petits cris par le froid, je sentis ensuite les doigts prendre les victuailles, j’entendis les bombonnes de crème fraîche s’activer sur moi, ils n’hésitèrent pas à m’en couvrir la chatte et très vite des langues se mirent à me la lécher  ainsi que mes seins, mon ventre mes cuisses j’en étais remplie. Mais cela me plaisait, j’aimais sentir toutes ces mains, ces langues, en fait c’est un fantasme  dont je rêvais depuis longtemps, mais je n’allais pas leur dire. Cela continua pendant une grosse demi-heure, ensuite on me détacha et on me demanda de replier les jambes, et là, s’en m’ y attendre un sexe me pénétra et se mit à me pistonner la chatte cela devait être un des hommes seul au sentir de la longueur du sexe, il ressorti et immédiatement un autre arriva , puis un  autre, ils me prirent tous les cinq puis je dut me retourner et à nouveau les cinq hommes me prirent en levrette, j’était aux anges, je prenait mon pied, après m’avoir bien bourrée ils m ’ôtèrent le foulard, mon corps recouvert de crème, fruits, glace et sauce je dut me placer en bout de table une femme est montée sur la table et s’est placée dans le position que j’avais elle me dit de lui caresser les seins, les hommes , comme avec moi lui passèrent dessus les uns après les autres, puis elles se retourna et pendant qu’ils la prenaient elle m’embrassa, nos langues se mélangèrent, quand ils en eurent fini avec elle, ce fût au tour des deux autres femmes, elle voulaient toutes la même chose, se faire baiser ! Ensuite Mr.M invita tout le monde à le suivre afin de me laver car j’étais dans un état déplorable, nous empruntons un long couloir et nous sommes entrés dans une pièce, j’en croyais pas mes yeux une piscine couverte, il faisait très moite mais chaud, on m’invita à me coucher à même le sol, et là  Mr.M dit à ses invités                        ‘’Allez y, lavez la !’’ Les hommes se mirent debout autour de moi, et sans jamais avoir pensée à cela ils commencèrent à me pisser dessus, l’un visant ma chatte l’autre mes seins, ils me pissaient partout dessus même sur le visage, cette sensation de chaleur malgré l’odeur n’était pourtant pas désagréable, quand ils eurent finis, ce sont les trois femmes qui se placèrent au dessus de moi, je dois vous avouer que c’est sous cette pluie dorée que j’eu une nouvelle jouissance. Mr.M me dit d’aller sous la douche et les femmes m’y on rejointe pour me savonner, les mains se perdaient bien évidemment et les langues aussi, elles voulaient toutes m’embrasser me lécher comme si elles étaient jalouses de mon sort.

Bien propre nous nous sommes étendus sur des matelas et nous nous sommes tous laissés aller à nos plus bas instincts sexuels, les femmes avec les femmes pendant que les hommes baisaient les femmes, les caresses les langues les sexes les queues tout se mélangeait, qui était ou, qui faisait quoi, peu importe, tout le monde était pris d’ivresse de plaisirs. Je me sentis posséder à un moment par deux bites l’une dans mon vagin et l’autre dans mon cul, je ne savais pas qui c’était car je suçai la chatte d’une invitée, mais peu importe, c’était bon.  doublepen01.jpg

 Les râles commençaient à se faire entendre et toutes les femmes prises par des queues se placèrent face à ces chibres au bord de l’explosion, nous voulions toutes gouter aux arômes de leur sperme, ils se branlaient nous leurs  caressions les couilles et c’est à l’unisson qu’ils explosèrent leur foutre sur nos visage et dans nos bouches, et nous  dégustions tout cela avec délectation. Nous avons ensuite tous plonger dans la piscine pour nous rafraîchir et nous laisser aller repus de  cette soirée, ensuite une fois sécher, nous sommes retournés au salon, les invités se sont rhabiller, pendant ce temps je dut rester nue a genoux dans mon coin. Installez  dans leurs fauteuils Mr.M m’appela il me demanda si la soirée m’avait plu, je lui répondis que ce n’était pas à moi quelle a du plaire mes à ses invités, il me félicita de ma réponse et me dit d’aller demander à chaque invité si la soirée leur avait plu et  de les saluer en même temps. Je me rendis donc chez chacun d’eux leur demandant si la soirée leur avait plu et  en leur souhaitant une bonne fin de soirée. Quel ne fut pas mon étonnement car non seulement ils avaient étés tous ravis mais chacun d’eux me remis une enveloppe identique, je me demandais bien ce qu’elle pouvait contenir. Mr.M me recouvrit de mon manteau, me fit entrer dans la voiture et me demanda de mettre le masque. Arrivée a destination il me demanda d’ôter le masque et d’ôter mon collier, il me dit que tous les invités avaient étés ravis de ma prestation et il me remis également une enveloppe en me disant, fais toi plaisir et merci à toi Célia pour cette magnifique soirée, je lui dit que c’est grâce à mon Maître. Il m’ouvrit la portière me baisa la main et me dit à très bientôt Célia, je fût surprise mais ne répondis pas. Et je repris le chemin de la maison. Il m’a fallut plusieurs jours pour me remettre, je repensais aux moments d’humiliation, aux plaisirs reçus et donnés, à mon fantasme réalisé, à ces gens dont je n’ai a  aucun moment vu leur visage, à ces deux hommes qui étaient hum hum et aujourd’hui encore je ne sait pas si je recommencerai, mais je pense que Maître connais la réponse à cette question.

Célia

 

 

 

Par Mc son maitre - Communauté : Au royaume des salopes
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Lundi 24 mars 1 24 /03 /Mars 10:55

 043

 

                                                      Samedi 17 avril 2010

 

13.50 h. je suis devant le centre commercial dans ma petite robe, je ne porte rien d’autre. Après quelques minutes d’attente je vois une grosse voiture noire arriver, je la regarde et deux coups de klaxon retentissent, c’est le signal, j’ai le trac. Je m’approche, ouvre la portière arrière « Celia » ? oui répondis-je, « monte et prend place nous avons de la route » me dit il, un homme grand aux lunettes noires est au volant, c’est Mr.M . Je prends place en prenant soin de relever ma robe et m’assied cul nu sur la banquette, je baisse le visage. Mr.M est une personne qui a pris contact avec mon Maître pour me louer pour une soirée avec quelques amis. Maître a accepté. Mr.M voulait me voir avant la dite soirée afin de faire quelques achats pour la soirée ( enfin surtout pour moi ).

Nous voilà donc en route pour je ne sais où. Malgré le visage baissé je vois par la fenêtre que nous prenons la sortie vers une grande ville, après une vingtaine de minutes, Mr.M stationne la voiture, je ne bouge pas. Élégamment, il vient m’ouvrir la porte et me dit « tu marcheras derrière moi regard bas » Je réponds « bien Mr.M » Nous avançons après quelques minutes nous entrons dans un magasin, je suis étonnée, c’est un magasin d’animaux, nous avançons puis il s’arrête au rayon chiens, « regarde » me dit il , il y a des colliers je vais t’en offrir un, il me montre 2 colliers en cuir avec un anneau et me demande lequel je préfère, je lui réponds que son choix sera le bon, il insiste et me dit « non choisis le ! » il y a un étroit et un plus large, je choisis le plus large, « voyons maintenant pour une laisse » me dit-il, Il en voit une en chaîne et me dit que celle la fera l’affaire, je lui dit que oui. Il me répond ne pas m’avoir demandé mon avis. Je baisse le regard. Nous arrivons à la caisse et là Mr.M a demandé à la caissière d’ôter les étiquettes et ensuite Il lui a demandé de me mettre le collier, j’étais surprise et rouge de honte, la caissière a refusé en lui demandant s'il allait bien, je riais en moi-même et nous sommes sortis du magasin sans un mot. A la sortie, il m’a passé le collier au cou, sans la laisse. Nous avons continué quelques minutes à marcher, moi toujours derrière lui et sommes entrés dans un sex-shop, il me dit « regarde à présent ». Je le suis toujours et nous passons devant des martinets et fouets, il regarde, prend les paquets, les remet et en choisis un. Il me dit ensuite qu’il me fallait une robe pour la soirée, nous nous sommes rendus au rayon lingerie et nous arrêtons devant les tenues de soubrettes, il en choisi une et me dit de l’essayer, je la prend et me dirige vers la cabine, j’entre et ferme le rideau, «  laisse ouvert que je te vois » me dit-il, j’obéis, ôte ma petite robe et met la tenue, je me vois dans la glace et me trouve ridicule, il s’approche et me dit qu’il n’aime pas, enlève la, je la lui remets et il part en choisir une autre, qui ne lui plait pas non plus et comme cela 4 ou 5 fois je ne sais plus, rien ne lui plaisait. Pour finir, il est tombé sur une simple petite jupe noire avec le tablier en dentelle blanche et deux bandes de tissus  blanches à nouer par derrière, « et bien voilà ce que je cherchais, c’est parfait ça !  rhabille  toi ! » Je remis ma robe et le suivis. Il a encore acheté 3 godes de différentes tailles et un plug. Je commence vraiment à stresser pour la soirée en voyant tout cela.

Nous sommes sortis et avons regagner la voiture, une fois installée à nouveau cul nu sur la banquette, avant de démarrer, il s’est retourné vers moi , je ne le regardait pas bien entendu, et il m’a dit « Celia, ton Maître t’a très bien éduquée, et en plus tu es très belle, nous allons passer une superbe soirée »

Il démarra et me raccompagna au centre commercial, en cours de route, il m’a demandé de relever le devant de ma robe afin d’entrevoir ma chatte, j’obéis et écartais un peu les cuisses afin qu’il puisse voir via son rétroviseur, il m’a dit qu’il était ravi qu’elle soit rasée et que ses invités apprécieraient. Arrivés, il s’est garé, m’a demandé d’ôter le collier et de le lui remettre. Ensuite il m’a dit qu’il viendrait me reprendre au même endroit le samedi suivant à 19.30 h. que je devrais porter une mini jupe venant au ras de mes fesses et un chemisier transparent sans sous-vêtements, sous un long manteau et  des escarpins noir.

Je lui répondis que je serais là. Il me dit encore compter sur ma discrétion quand aux gens que je risquerai peut-être de reconnaître lors de la soirée.

Il sortit et vint m’ouvrir la portière, puis il me baisa la main ( on m’a jamais faite cela ! ).

Puis il repartit.

Voilà mon entrevue avec Mr.M ce samedi , Maître.

sOumise celia

 

 

 

 

 044.JPG

 

 

 

 

 

Par Mc son Maitre - Communauté : Au royaume des salopes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 24 mars 1 24 /03 /Mars 10:26

rouge 03

 


Belle robe pour la promenade en ville.

 

par sOumise célia

Par sOumise célia
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 5 décembre 3 05 /12 /Déc 15:49

C'est vêtue uniquement d'une cape et d'escarpins que Maître est venu me chercher, nous sommes sortis de la ville et avons rouler a peu près une demi heure avant d'arriver dans une espèce de ferme rénovée. Nous sommes entrés dans la ferme et sommes descendus à la cave , en fait une immense salle voutée et décorée sobrement avec une lumière tamisée. Tout autour de la pièce des tables avec des mets dessus genre grand buffet. Maître m'a présentée à tous, une majorité d'hommes une quinzaine et 3 femmes tous amis de Maître. Les présentations faites, Maître m'a oté ma cape et m'a emmenée à un poteau de soutien au milieu de la salle , il m'a ordonnée de m' agenouller, il m'a attachée les poignets à ce poteau et ma bandé les yeux. Me laissant ainsi seule à la vue de tous. je suis restée un bon moment ainsi à n'entendre que des voix et quelques bruits. Subitement un léger coup de fouet sur ma poitrine, puis un autre , et encore et encore , cela commençait à picoter sérieusement, j'entendis alors une femme dire " tu aimes ça hein soumise" je ne pu que lui répondre oui madame, et la elle se mit à rire me laissant à nouveau seule quelque temps. un peu plus tard je reçu une giffle qui me saississa, et un homme me dit , maintenant que ton Maître est parti ça va être ta fête.

Ensuite je du sucer toutes les queues qui se présentèrent à moi , je m'appliquai du mieux que je pouvait afin de ne pas avoir de mauvais commentaire qu'ils diraient à Maître. Cela n'en finissait pas, queue après queues, ils commencèrent à se décharger tous sur moi , des jets atteignirent ma poitrine d'autre mon visage , et d'autre encore ne se privaient pas d' jouir dans ma bouche sachant que je devrais tout avaler, je ne me voyait pas mais m'iginait toute gluante de leur sperme. un claquement de fouet s'écrasa sur moi et la même femme me demanda si cela m'avait plue. Je lui répondit que le principal était que cela ai plu à ces messieurs, elle vint à coté de moi , m'ôta le foulard qui me bandai les yeux et m'embrassa à pleine bouche malgré le sperme. On me détacha et là je vît Maître qui m'avoua ne pas avoir quitté la pièce, et me dit être fier de moi . il me posa la cape sur les épaules et c'est sans me laver qu'il me reconduisi chez moi .

 

punie-suce.jpg

 

sOumise celia

Par sOumise célia
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Présentation

Images Aléatoires

  • voit04
  • double pipe
  • soum.11.
  • Marc
  • a disposition

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés