Dimanche 10 janvier 7 10 /01 /Jan 10:56
suivant ordres webpour la rue web

Pour mon Maître

 















Il est midi, plus qu’une heure avant mon déjeuner avec J,

je suis excitée à l’idée de la revoir.

Je vais aux toilettes et je me caresse le clito

en ayant les yeux fermés, je pense à elle.

Je place les 2 élastiques à mes tétons comme vous me l’avez exigé Maître.

J’ai pu obtenir une demi heure supplémentaire pour mon déjeuner.

12.45 h. je retourne aux toilettes ôter les élastiques,

mes tétons sont sensibles, je me change.

Et m’en vais au rendez vous.

Arrivée au restaurant, j’entre et la vois assise à une table dans un petit coin intime.

Elle se lève et nous nous embrassons comme si

nous ne nous étions plus vue depuis des années.

Ma bouche va sur la sienne, comment vas tu ma belle lui dis je ?

Bien et toi ? tu es super belle

Me dit elle, allons  n’exagère pas lui dis-je, si j’adore ta tenue,

un peu sexy pour le resto. non ? Ca ne me gêne pas.

Alors que nous passions commande, nous parlions de tout et de rien,

j’étais assise les jambes écartées comme toujours.

Elle portait une jupe avec des bottes et un chemisier bleu pâle,

je devinais un soutien supportant ses gros seins lourds.

Pendant que nous mangions notre pizza ma jambe frottait la sienne,

elle me regarde, me sourit et se laisse faire sans rien dire,

alors que je grignote d’une main je me met à caresser mon clito,

l’accès est facile puisque je n’ai pas mis de string.

Hum un petit gémissement sors de ma bouche, je suis excitée,

elle me regarde et me demande si ça va ?

Oui très bien lui répondis-je.

Nous avions finies nos assiettes et en me levant je lui dis

dans son oreille de me rejoindre.

Je me dirige vers les toilettes, attend quelques instants et elle arriva.

Elle me dis qu’y a t il ? Rien juste que … j’ai très envie de toi et

là je l’embrasse a pleine bouche, elle se laisse faire puis me dis arrête si on nous voit.

Je lui dis je m’en fou je connais personne ici.

Nous sommes entrées dans une toilette et là, alors que je déboutonnais son chemisier

elle m’embrassa à nouveau et sa main alla vers ma chatte,

elle me dit, mais tu es mouillée, oui tellement j’avais envie de toi.

Je pris ses seins en main, puis en bouche,lui mordillait les tétons.

Elle continuait de me fouiller la chatte, je m’assis elle se mit a genoux et me lécha

hummm  c’était trop bon.

Nous nous relevions les joues rouges, nous refîmes une beauté et

retournions dans la salle, sous le regard de quelques clients qui

s’étaient aperçus de notre disparition.

Nous prenions un petit dessert, je lui demandais si elle avait aimée,

elle me dis que oui beaucoup et toi ? Evidemment lui répondis-je.

Puis je me lançais.

 

J.., j’ai quelque chose à te demander. Quoi ? me demanda t elle.

Accepterais tu que je sois ta chose, que tu me demandes

ce que tu veux et que je devrais le faire.

Elle me répondit que j’étais folle, je lui dis que j’en avait très envie.

Elle me dit si tu veux ( a mon avis elle n’avait pas tout à fait compris ma demande)

Je fis semblant de rien et lui dis que j’étais super contente qu’elle accepte.

(Je ne lui ai jamais parlée de mon  Maître).

 

Il était hélas déjà temps de nous quitter,

et c’est derrière le coin de la rue que nous nous sommes à nouveau

goulûment embrassées avant de nous séparer.

Mais je suis sûre que nous nous reverrons très bientôt.

 

Et dire qu’il fallait retourner travailler après cela, j’étais encore toute excitée.

 

sOumise celia

Par Mc
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Images Aléatoires

  • claude13
  • book de profil
  • soum.31.
  • DSCN0122
  • DSCN0121

Calendrier

Mars 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Derniers Commentaires

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés