Vendredi 29 janvier 5 29 /01 /Jan 11:18
cel-vue arr-cu webl

Mercredi 27 janvier 16.30h.


C’est excitée comme une puce, mon œuf vibrant entre les cuisses que j’arrive à mon rendez-vous sur le parking d’autoroute avec Y. le routier. Il devrait être là avec 2 copains. Je vois son camion et 2 autres garés juste à coté, j’approche et me gare, je retire l’œuf et me dirige vers eux. Ils sont là en train de fumer une cloppe entre 2 bahuts. Bonjour moi c’est Celia, j’embrasse Y. il me présente, R., S. et D, je les embrasse et dit à Y.

  • ne devaient ils pas être deux ? Oui, me dit il mais un copain voulait venir, ca te dérange ? Non, lui répondis-je. Alors comment trouvez vous ma copine lança Y. aux 3 autres ? Pas mal du tout dit l’un, ouais, elle a l’air bonne, dit l’autre, je souris.

     

  • Fait pas chaud, dis je aux 4 gaillards, vêtue d’une veste recouvrant juste une petite jupe et un top s’ouvrant par devant. Oui, tu as raison, allons dans le camion, je les suivis sur le coté du bahut, ils ouvrirent une porte latérale et on entra dans le bahut, il claqua la porte. Il n’y avait qu’une petite veilleuse qui éclairait l’intérieur ce qui donnait un air un peu glauque à l’endroit, au fond du camion je vis 2 matelas cote à cote.

Asseyons nous, dis l’un, j’ôtais ma veste et j’entendis un grand « pop » ils venaient de déboucher une bouteille de champagne, vous savez recevoir, leur lançai-je. Pendant que nous buvions, je pris mon sac et en sortit un gode de belle taille et leur dit, alors voilà les gars, je suis à vous, mais mon Maître ne veut aucune pénétration en dehors de ce gode ? Surpris, ils me répondirent en cœur, ok, pas de soucis.

S.et Y. s’approchèrent et m’ôtèrent mon top et s’emparaient immédiatement de mes seins, ils se mirent à les lécher et à mordiller les tétons bien durs vu le froid. Je m’allongeai et ma jupe remonta sur mes hanches dévoilant ma chatte à tous. A leur tour ils se déshabillèrent. Waouww, 4 beaux mâles, nus et bien membrés qui plus est, je sens qu’on va s’amuser. Ils s’allongèrent et se mirent à me caresser partout, « t’es déjà bien mouillée » me dit R. qui me fouillait la chatte de sa grosse main. Je me mis à sucer Y. pendant qu’ils me fouillaient et me léchaient tour à tour en passant de ma chatte à mes seins. Ils m’invitèrent à les sucer, je me retourne et me mets à 4 pattes au milieu d’eux. Je commence à sucer le premier pendant que celui derrière moi enfile 2 puis 3 doigts dans ma chatte trempée avant d’y glisser toute sa main. Mmmh comme c’est bon, je passe comme cela de l’un à l’autre, un me mit 1 doigt dans le cul tandis que l’autre était dans ma chatte. Je suçais goulument R. qui était le plus membré des 4, facilement, 23 cm, je le pompais de plus en plus fort, je l’entendis gémir et sentis qu’il était proche de l’explosion, je fis tourner ma langue autour de son gland et d’un jet puissant il m’arrosa le fond de la gorge, humm la chaleur de son foutre chaud. Je me retournai vers les autres et laissa couler le foutre de ma bouche sur mes seins, cela les excitaient tellement qu’ils se branlaient bien.

- Hé ! Criais je, laissez ça pour moi. Allez viens, Salope, fais nous cracher, je me remis à 4 pattes et pendant que me remis à sucer, Y. se mis à me fesser le cul, comment savait il que j’aimais ça ? R. dont la queue se reposait pris le gode, cracha dessus et me l’introduisit dans la chatte sans fioritures. Mmmh que c’était bon, dommage que ce n’était pas une vraie ! J’avais tant envie de queues, mais Maître ne m’autorisait pas. Je continuais comme cela à passer de l’un à l’autre.

Quelle belle Salope tu es ! dit l’un, Oui une vraie Pute dit un autre, en plus on ne doit pas payer, dis le troisième.

Je les entendais de plus en plus gémir et râler, je les sentais proche de l’éjaculation, je m’activais donc et toujours le gode en moi je me retournai sur le dos et leur dit, allez venez mes salauds, arrosez moi de votre jus, ils se mirent à genoux 2 sur mes cotés et Y. au dessus de mon visage et ils se branlèrent comme des bêtes en rut R. faisait toujours ses vas et viens avec le gode dans ma chatte, je gémis, puis vint l’explosion quasi simultanée, ils m’arrosaient les seins, le ventre, le visage j’en avais partout. Avec tout ça R. avait bien récupéré et était à nouveau le dard au garde à vous, il ôta le gode de ma chatte trempée et dégoulinante, il me releva les 2 jambes que 2 autres tenaient, il voulait me pénétrer, je criais NON pas ça, il me répondis, t’inquiètes pas Chérie et il se mit à faire claquer son membre sur mon clito, ooh que c’était bon, il posa ensuite sa queue dessus, appuya avec ses doigts et fis des vas et viens pour bien m’exciter , comme si je ne l’étais pas assez ! Oh les gars , vous me rendez folle ! R. se releva et joui une deuxième fois sur moi, son foutre coulait sur ma chatte.

Alors, ça t’as plu Salope ? Et comment leur répondis je, et vous? Super, t’es vraiment trop bonne, on recommence quand tu veux ! Et calme les gars, je ne l’ai fait que sur ordre de mon Maître.

Après nous être un peu frottés nous reprîmes un verre de champagne, je les embrassais un à un, Y. me raccompagna à la voiture où il m’embrassa avec fougue. Quand nous revoyons nous lui demandais je ?

Pas tout de suite Chérie car je pars 3 semaines en vacances, tu vas me manquer, toi aussi me dit-il.

Quelle après-midi !!!


Merci Maître pour votre générosité.


Par Mc son Maitre
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Images Aléatoires

  • claude13
  • book de profil
  • soum.31.
  • DSCN0122
  • DSCN0121

Calendrier

Mars 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Derniers Commentaires

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés