Dimanche 5 septembre 7 05 /09 /Sep 11:35

Ma journée avec Jessie.

Je suis passée prendre Jessie vers 13.30 h. chez elle, elle monte dans la voiture nous nous faisons la bise et démarrons vers Bruxelles. En route nous parlons de choses et d’autres ses rapports avec sa mère, mon mari et mon fils, enfin nous faisons un peu plus connaissance encore. Je porte une petite robe avec un string et des escarpins, Jessie aussi porte une robe de couleur fuschia. Dans ma chatte l’œuf est en moi je décide de l’activer, discrètement je le mets en route via la commande. Jessie entend le bruit et me demande ce que c’est, je lui dis que Maître voulait que je porte un œuf en moi et que je le déclenche de temps à autre, et que même elle pouvait le déclencher. Elle est devenue toute rouge et me demandas comment j’étais capable de faire tout ce que Maître voulait, je lui dis que c’était parce que je le voulais aussi. Elle me comprenait.

Arrivées en ville, la galère pour trouver une place de parking, je décide donc d’aller dans un parking citadin afin de gagner du temps.

Une fois garée, nous filons bras dessus bras dessous (c’est Jessie qui me prit le bras) à l’assaut des boutiques.

Tout en marchant, Jessie me demande ou il fallait pousser pour activer l’œuf, je l’ai regardée surprise et lui montrait la commande coincée dans mon string sous ma robe, par-dessus elle activa l’œuf, directement cette sensation en moi me fis tressaillir. Nous nous arrêtions devant les boutiques de sacs, de chaussures, les bijouteries, et autres avant d’entrer dans un grand magasin ou nous pouvions tout y trouver.

Nous nous baladions entre les rayons, tu aimes ceci ? Et toi tu aimes cela ? En fait simplement 2 copines en train de faire les boutiques.

Je me rappelais de votre ordre, et trouvais que c’était le bon moment, nous nous trouvions rayon robe et j’en choisis une au hasard en lui disant j’aime bien celle-ci je vais l’essayer ( je la pris en exprès trop étroite pour moi  ). Arrivée à la cabine d’essayage j’entre et ferme le rideau, Jessie m’attend au dehors. J’ôte ma robe et mon string , sors l’œuf de ma chatte et les range dans mon sac, j’enfile la robe comme je peux et demande a Jessie de venir m’aider a fermer la tirette se trouvant à l’arrière, elle entre et m’aide mais me dit que cette robe est un peu juste, je lui demande si elle veux bien m’en chercher une la taille au dessus, ce qu’elle accepte, j’ôte la robe et la Jessie voit que je suis nue, mais ne dit rien. Elle sort de la cabine et tire le rideau avec hâte, le dos tourné je le ré ouvre un peu plus et me place dos au magasin de biais à la glace faisant semblant de chipoter dans mon sac. Deux minutes plus tard j’entends un esclandre dans le magasin et vois Jessie s’engueuler avec un homme puis se diriger vers moi. Tu aurais pu tirer le rideau me dit elle, cet homme était en train de te mater ! Je lui dis ne pas avoir faite attention et pensais qu’elle avait tirée le rideau en sortant ( je riais en moi-même, ca avait marché) Elle resta avec moi dans la cabine, j’essayais la robe, elle me dit pas terrible, je lui dis que je pensais la même chose et lui dis tant pis ce sera pour une autre fois. J’ôtais la robe et, nue, me retournai vers elle et lui fît un petit  baiser sur les lèvres pour la remercier d’avoir été chercher la robe et de m’avoir défendue face à ce voyeur. Je remis ma robe sans mon string ce qu’elle aperçu mais ne fît pas de commentaire. Je lui proposais ensuite d’aller prendre un verre. Nous nous sommes installées face à face à une terrasse sur la grand place, je commandais une bière trappiste et elle dit la même chose, je lui signalais que c’était assez fort, elle me dit pas grave. Les boissons arrivées nous nous fîmes santé les yeux dans les yeux. Elle est vraiment belle. Je me mis alors à lui parler de ce qui c’était passé au magasin, et lui avouais que tout avais été fait en exprès car c’était votre ordre Maître, elle fut un peu surprise et me dis donc tu m’a laissée engueuler un mec alors que tu faisais la comédie, je lui avouais que oui et que cela m’avait ému la manière dont elle m’avait défendue, elle me traita de salope, je lui dit  ‘ OUI ‘ et tu n’as rien vue, nous avons éclatées de rire.

Elle se leva et me dit qu’elle revenait. De retour elle me demanda ma main, que je tendis, elle posa la sienne dessus et y déposa quelque chose, je regardais et vit son string, je lui souris, et plaça le string en brassière à mon bras, a la vue de tous, il est vrai qu’il faut voir que c’est un string placer ainsi. Je lui dis que pendant qu’elle était partie un homme me regardait et que je m’amusai à écarter les jambes sans le regarder, je lui expliquai que c’était des petits jeux qui m’amusent. Elle me demanda si elle écartait un peu les cuisses, si il la regarderait aussi, je lui dis que oui sûrement mais qu’elle ne doit pas le regarder, en fait c’est un jeu d’exhib. où l’homme va s’exciter et nous nous amuser et prendre du plaisir a faire ce que nous faisons. Elle se leva et s’assit à cotée de moi elle me dit que ses cuisses étaient légèrement écartées, je lui dis que c’était un grand pas qu’elle venait de faire et qu’elle pouvait arrêter si elle se sentait mal à l’aise, elle me dit que ca allais. Je m’aperçu que l’homme nous regardais et je le signalais à Jessie. Elle ri et me dis que ca l’amusais de faire ça.

Puis elle me dit avoir reçue 2 récits de Maître, elle me posait des questions à savoir si il était vrai qu’après avoir faite l’amour parfois je récupérais le sperme pour l’avaler, je lui dis que oui, tout est vrai, et que tout ce que je faisais je l’aimais et que je ne le ferais pas aussi non. Puis elle me dit que je m’exhibais sur un parking, je lui dis que ce n’était pas exactement cela mais que oui j’étais sur un parking que j’avais fermée les yeux quelques minutes, que j’étais excitée de ma journée, et que je m’étais laissée aller, et qu’une fois avoir ouvert les yeux il y avait des hommes qui se branlaient en me regardant, la situation m’avait plu et j’ai continuée à me caresser devant eux, et qu’ensuite les carreaux ouverts j’en ai sucée un pendant que les autres se branlaient. Elle me regardait avec des yeux aussi grand que ceux  d’une autruche  hi hi hi.

Ensuite je lui dis que je les ais laissait jouir sur moi mais qu’en aucun cas ils ne m’avaient touchée car je ne l’avais pas décidée. Elle me demandait si c’était Maître qui m’avait ordonnée de faire cela, je lui dis que oui je devais aller sur un parking me caresser, mais que les hommes n’étaient pas prévus, et que quand je vous l’ai dit, vous ne m’aviez pas punie pour cela.

Notre verre terminé il était doucement temps de rentrer, car elle devait être à la maison pour 19.00 h.

Nous sommes allées récupérer la voiture et je lui dis j’ai encore une petite surprise pour toi, ha bon me dit elle, quoi donc ?  Surprise lui dis-je !

Sur le chemin du retour je me suis arrêtée sur le parking des mes folies, je me suis garée légèrement à l’abri des regards, et lui dis, voici le parking ou parfois je m’arrête pour m’amuser, elle était médusée et me dis que j’étais folle, mais qu’elle m’admirais, cela m’a émue et je l’ai embrassée, sa main pris ma tête afin que nos bouches restaient collées, nous avons jouées un peu avec nos langues puis me suis retirées et lui ai dis que nous ne devions pas allez trop vite et que nous devions encore apprendre à mieux nous connaître, elle me dit que oui les yeux avec une petite larme. Je lui dis alors que ce n’était pas cela la surprise et je sortis de mon sac en regardant autour de la voiture si personne n’était là, l’œuf vibrant, je lui demandais si elle avait déjà essayée cela, elle me dit que non et n’avait jamais eue de jouet sexuel. Je lui demandais si elle voulait l’essayer, elle me dit oui. Je lui ai donnée l’œuf et lui dit met le en route doucement et tu règle les vitesses toi-même, pas besoin de le mettre dans ta chatte, mais que juste le passer dessus te fera du bien. Elle baissa un peu son fauteuil afin d’être plus confortable et se mit à passer l’œuf sur sa chatte, je me remis à rouler en direction de la maison, et je voyais Jessie les yeux fermés, se caresser et se faire du bien, je l’ai même entendue gémir. Peu avant d’arriver je lui dis qu’il fallait arrêter maintenant.

Elle remit l’œuf dans mon sac et se redressa, se réajustant la robe et se remettant les cheveux en ordre. Nous arrivions devant la maison elle me dit continue un peu plus loin. Je m’arrête, elle me regarde et me dit qu’elle avait jouie. Ensuite elle me fixa et me dit, Merci pour tout Célia, j’avais à mon tour la larme à l’œil et lui dis c’est malin ça tu me fais pleurer maintenant. Nous nous sommes encore embrassée une dernière fois, je pris son string de mon bras pour le lui remettre et elle me dit gardes le ainsi tu penseras à moi, puis elle sortit et me dis, on se revoit bientôt  hein ?  Bien sûr ma chérie, très vite, passe une bonne soirée.

Et je démarrais pour retrouver mon homme que je me suis faite un plaisir le soir de combler de mon amour, de ma chatte, de ma bouche, et de mon cul en pensant un peu il est vrai à Jessie.

 

Voici Maître, ma journée de samedi avec Jessie

Célia

Par Célia
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Images Aléatoires

Calendrier

Mai 2017
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Derniers Commentaires

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés